01_Orthophoto-chatel-st-denis02_Plan PAD 03_ PAD 41 04_Projet illustratif

Le mandat initial a permis d’associer à la création d’une nouvelle infrastructure routière, le développement d’une pièce urbaine permettant l’accueil de près de 1’400 nouveaux habitants et emplois. Un important enjeu d’espaces publics, de parcours de mobilité douce est également défini. Enfin ce projet de plan d’aménagement de détails permet aussi d’étendre le groupe scolaire actuel situé en bordure de site.

Le projet cherche à dialoguer avec les éléments naturels de Châtel-Saint-Denis et à renforcer l’identité du lieu. L’ancien lit de la rivière devient le support de l’urbanisation. A la rupture de pente, une nouvelle route de transit et de desserte du quartier est implantée : interface routière, elle marque dans le paysage cette limite dont elle révèle en même temps la ligne.

Les espaces collectifs s’implantent perpendiculairement à la rivière. Ils offrent des vues sur la Veveyse depuis la nouvelle route et constituent les portes d’entrées aux pièces à urbaniser. La rive gauche de la rivière est renaturée pour offrir un espace de délassement naturel aux habitants de Châtel-Saint-Denis.

Aux deux extrémités du nouveau quartier, deux espaces publics majeurs prennent place : l’un à proximité de l’école existante, renforce le caractère public du lieu en proposant une très forte mixité d’affectation avec une dominante pour les équipements. Le deuxième espace public offre un lieu de vie et de loisir à l’échelle du quartier.

Afin d’assurer la faisabilité opérationnelle du projet ainsi qu’une plus grande souplesse dans les étapes de réalisation, la planification de ce territoire a été divisée en deux plans d’aménagement de détails les PAD 29 et 41 actuellement en cours de légalisation.

La concrétisation de ces deux PAD est l’occasion de réfléchir à la mise en œuvre d’un projet urbain en imaginant les conditions cadres les plus adaptées au contexte local. Si pour l’un le choix d’un concours d’architecture définis par un partenariat public-privé a valeur d’exemplarité, pour l’autre la phase opérationnelle portée par les seuls acteurs privés démontre l’attractivité et le dynamisme de la vision portée par les autorités communales pour le développement de leur territoire.