Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Projet ZENITH

02_photo exterieur 03_photo appartement 04_photo attique

A l’articulation entre le secteur de Malley en pleine mutation, Montoie, la Vallée de la Jeunesse et Montelly, se développe le nouveau quartier de Provence. Le projet s’inscrit de manière à prolonger le parc de la Vallée de la Jeunesse  jusqu’en bordure de l’avenue de Provence. Les cinq corps de bâtiments s’écartent pour laisser passer la vue et la verdure dans le sens de la vallée. Ils présentent ainsi un écran solide aux nuisances de l’avenue et s’ouvrent généreusement sur le lac et les montagnes.

Les 5 immeubles abritent 120 logements dont des appartements protégés et un lieu d’accueil pour enfants en milieu scolaire (APEMS). Ce nouveau quartier vient compléter et relier le dispositif urbain en faisant remonter la végétation de la Vallée de la Jeunesse jusqu’à l’avenue de Provence grâce à une implantation en quinconce des bâtiments se posant comme un filtre urbain.

Des aménagements urbains accompagnent la construction du quartier, à savoir la diminution d’une voie carrossable de l’avenue de Provence au profit d’une piste cyclable. De plus, une zone 30 sera aménagée en aval du quartier, en liaison avec la Vallée de la Jeunesse.

Conçu comme un volume compact et dense, chaque immeuble est doté d’une seule cage d’escalier et d’un ascenseur desservant plusieurs appartements par étage (jusqu’à 6 dans l’immeuble pour seniors). Les appartements bénéficient pour la plupart d’une double orientation et comprennent entre 2 et 4 pièces. Les appartements seniors disposent de 2 à 3 pièces. Les immeubles répondent aux critères Minergie 2009 eco, et sont dotés de double-flux ainsi que de panneaux solaires thermiques en toiture.

La typologie des appartements est conçue dans un esprit de convivialité et d’ouverture. Ainsi,  l’espace séjour intègre une cuisine ouverte et s’articule autour d’une loggia bio-climatique, réelle pièce supplémentaire utilisable en toute saison. Aux attiques, de vastes terrasses aménageables et partiellement couvertes entourent les logements et offrent une vue imprenable sur la Vallée de la Jeunesse, le lac et les montagnes.

Les façades sont traitées en panneaux d’eternit qui rappellent le tavillon de vois et habillent chaleureusement le projet. La couleur anthracite de ces façades dialogue avec la forte présence arborée du parc de la Vallée de la Jeunesse tout en assumant un caractère résolument urbain avec l’avenue de Provence.