Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

orthophoto-plaine-du-loup-piece-C

facade-plaine-du-loup-piece-C

paysage-plaine-du-loup-piece-C

etage-type-plaine-du-loup-piece-C

coupe-plaine-du-loup-piece-C

 

La pièce urbaine C se distingue des autre lots au sein des Plaines du Loup par sa parcelle longue et étroite, qui incite à une radicalité.

Le projet se présente sous la forme d’un volume linéaire, sur un site présentant une déclivité régulière de 3 à 5m. Le volume est scindé en deux parties, créant un lien Nord-Sud au sein des Plaines du Loup,et permettant une distinction entre les différentes coopératives : la FLCL occupe seule la partie Est, tandis que les SCHL et FPHL se partagent la partie Ouest.

Le projet paysager, tout comme le projet architectural, est scindé en deux : un milieu humide au caractère naturel au Nord et un espace de culture et d’échange au Sud. Un large bassin paysager, qui assure l’infiltration et la récupération des eaux en surface, accueille faune et flore ainsi que des espaces de jeux et de détente. Une frange plantée permet de préserver l’intimité des logements tout en garantissant les échanges visuels entre les jardins privés et les promeneurs. Au Sud, un généreux espace de culture en pleine-terre entrecoupé d’espaces de rencontre et de détente accueille les plantages des résidents. Les terrasses privées sont séparées par de petits murets/bancs du chemin d’accès. Sur la partie Est, la terrasse semi-privée et la place offrent des potagers hors-sol afin de faciliter le jardinage aux personnes âgées et/ou à mobilité réduite. Des plateformes ombragées offrent des espaces de repos bienvenus. Des arbres fruitiers ponctuent la place et les espaces potagers. Un préau, ainsi qu’un espace de jeu, lient la crèche à la future école. Les gradins végétalisés ainsi que la noue paysagère créent des espaces de jeux supplémentaires. Au centre, la place crée un lien harmonieux entre les deux espaces aux ambiances très différentes et assure les connexions Nord-Sud. Quant aux toitures, les parties non-accessibles végétalisées de manière extensible avec une rétention des eaux, alternent avec des toitures terrasses aménagées en espaces collectifs accessibles aux locataires de chaque coopérative.

En réponse à la pente présente sur le site, le volume se décale de demi-niveau en demi-niveau s’accordant au terrain naturel. Il offre ainsi des entrées d’immeuble de plain-pied et une variation des volumes en coupe, générant une richesse spatiale.Sur la base d’une trame régulière, un jeu de variations diverses se fait, tant en plan qu’en volume. Alternant ainsi entre des séjours en « simple hauteur – double trame » et des séjours en « double hauteur (ou une hauteur et demie) – simple trame ». Tous les appartements sont accessibles de plain-pied. La volumétrie générale des bâtiments volontairement sobre, s’anime alors grâce une façade riche et diversifiée, ce qui est rendu possible par la trame régulière de murs perpendiculaires assure un système constructif efficace. Les entrées des immeubles sont traversantes et chaque cage d’escalier-ascenseur dessert 3 à 4 appartements par étage.

Deux typologies sont développées : des appartements offrant un séjour avec hauteur augmentée, une salle-à-manger, cuisine, en enfilade et traversant, et des appartements offrant un large séjour sur simple hauteur accessible depuis un hall généreux avec des chambres permettant une flexibilité d’usages (cabinet/bureau..). Les services sont concentrés rationnellement selon une ligne médiane qui traverse le bâtiment dans toute sa longueur.