Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

  

Des bâtiments institutionnels de différentes époques s’égrènent le long de la rue du Bugnon et de l’avenue de la Sallaz, entre la place de l’Ours et la place de la Sallaz. C’est en cohérence avec ces bâtiments emblématiques que s’inscrit le projet “CAR LA VIE…” avec lesquels il dialogue à l’échelle de la ville.

Face à la topographie spécifique de ce promontoire naturel entre l’avenue de la Sallaz et la forêt qui longe la vallée du Flon, le projet “CAR LA VIE…” s’insère dans le site sous la forme d’un seul et long bâtiment, qui s’oriente en belvédère sur la ville.

La radicalité de son implantation est nuancée par son adaptation à l’environnement de proximité. Il crée des espaces de références différenciés selon les usages, et en offre des percées visuelles de qualité. Ainsi le piéton qui descend l’avenue de la Sallaz se trouvera devant une “fenêtre” s’ouvrant sur la cathédrale, et, plus loin, sur le lac. Celui qui sort du M2 à l’angle NO aura face à lui un dégagement sur la forêt.

Le  long immeuble s’ancre dans une parcelle toute en longueur et répond à son contexte direct, de manière circonstanciée, pour chacun de ses tronçons. Les diverses inflexions permettent notamment de maintenir le cheminement existant à l’intérieur de la parcelle, de créer un niveau d’entrée de plain-pied depuis l’avenue la Sallaz, d’offrir tant un grand espace vert communautaire que des jardinets privés ou encore de créer une  place publique à l’échelle du quartier. Celle-ci, en rapport avec la sortie du M2 du CHUV, regroupe naturellement les activités commerciales, qui se déploient sur 2 ou 3 niveaux.

Le deux côtés du bâtiment sont clairement différenciés en fonction du contexte en présence. D’un côté, l’avenue de la Sallaz, qui nécessite une prise en compte des nuisances, de l’autre l’ouverture vers la ville, la vue, le lac.